Je vous suis
Depuis un temps infini
J’en perds le fil
J’attends
Je guette vos mouvements
Les moindres d’entre eux
J’en épouse les contours
Les formes
Je serpente dans vos pas
Je vous suis pas à pas
Je me demande, parfois, si ce n’est pas moi qui vous meus, vous pousse, vous souffle vers l’avant…
Pourtant
Jamais vous ne vous arrêtez
Pas un instant
Ma fidélité se verra-t-elle un jour récompensée ?
Les jours de pluie, parfois, je suis tentée de vous quitter
Vous laisser à tout jamais et, doucement, glisser vers un ailleurs, une autre vie
Mais je n’ai pas le courage de me détacher
Chaque jour le soleil se lève et se couche
Je m’étire et m’allonge
Chaque jour, les nuages viennent et s’en vont
Je me cache, reparais… Je danse en silence…
Toujours, par dessus votre épaule, vous pouvez m’apercevoir
Fidèle, unique, indéfectible
Si seulement, un jour, vous pouviez vous baisser, vous pencher, et, de vos bras, m’enlacer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.